Lettre ouverte – congés parentaux

Extraits, la lettre est disponible au téléchargement en fin d’article, envoyée à l’IGAS, aux députés et à la presse.

Lettre ouverte, collectif associatif :                                                                             Le 07/05/2018

Les Papas= Les Mamans

Pères Enfants Mères

Osons l’égalité parentale pour nos enfants

 

 

A Inspection Générale des Affaires Sociales

39-43, quai André Citroën 75739 PARIS Cedex 15

 

Copie transmise aux Députés

Objet : Soutien à la proposition de directive concernant l’équilibre vie professionnelle – vie privée en discussion au Conseil de l’Union Européenne

Madame, Monsieur,

Une proposition de directive concernant l’équilibre vie professionnelle – vie privée est en discussion au Conseil de l’Union Européenne. Elle concerne notamment les congés parentaux. Nous souhaitons vous faire part de notre constat et de notre avis sur cette proposition.

Une autre question majeure : Comment un père peut-il être présent auprès de son enfant en cas de contraintes professionnelles importantes de la mère ou en cas de maladie de cette dernière (dépression post-partum par exemple) ? Le congé paternité actuel ne permet pas de compenser une impossibilité d’utilisation du congé maternité. Les parents sont contraints de faire garder l’enfant par un tiers. Il y a là une atteinte à l’intérêt de l’enfant compte tenu d’une limite faite à la présence parentale auprès d’un nouveau-né. 

Il y a de nombreux pères qui souhaitent être présents au quotidien pour leur enfant. La culture (notamment d’entreprise) et la législation sur les congés paternités, maternités et parentaux sont, encore aujourd’hui, défavorables à une implication du père et entrainent une discrimination.

 

Hélène Périvier, économiste, chercheuse à l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques, et responsable du Programme de Recherche et d’Enseignement des SAvoirs sur le Genre dit « si on veut produire de l’égalité il faut donner un droit aux pères de s’occuper de leurs enfants, voire même une obligation… Pendant le congé maternité se met en place une division sexuée du travail dans les couples qui ensuite persiste. En matière d’égalité la priorité est de rééquilibrer les choses pour que les hommes prennent leur part du travail à l’arrivée d’un enfant car c’est là que beaucoup de choses se jouent ». Elle ajoute qu’« il faut une refonte du congé parental pour en faire un vrai congé égalitaire qui donne toute sa place aux deux parents dans l’éducation des enfants et la place des femmes sur le marché du Travail ».


Télécharger la lettre ouverte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.