Introduction à la posture parentale en altérité #PPA

Constat : la parentalité n’est pas acquise par les gènes mais transmise par l’environnement. Cette culture est soit remise en cause par le parent pour créer sa propre posture de parentalité, que l’on pourra qualifiée en altérité dans certaines conditions, dans les cas où il n’y a pas de remise en cause de ce qui est transmis, la posture est sujette aux a priori du moment où cette norme correspondait à une évolution positive.

La parentalité est ainsi soumise à son époque et l’on peut identifier, comme dans beaucoup de cercles, les réfractaires au changement, adeptes d’un protectionnisme, et les adeptes du changement, prompts à détruire tout ce qui fut. Il existe, comme souvent, une troisième voie, celle de la remise en question de ce qui fut pour garder ce qui est encore efficient et la création de ce qu’il est nécessaire pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui.

La posture de parentalité en altérité, la #PPA, est là pour nommer cette volonté d’évolution sans dégagisme, sans protectionnisme, efficace, efficient, assimilable. Parce que la parentalité est soumise à une remise en question par les pratiques nouvelles, évolution des pratiques passées, il est important de diffuser toutes les possibilités de parentalité sans jugement, sans censure, pour que chacun puisse construire sa propre parentalité.

Ce qui vous est proposé ici, ce n’est pas un mode d’emploi qui pourrait devenir un dogme, mais une méthode pour construire votre propre parentalité, sans jugement des autres, sans fausse pudeur, sans rien cacher sous le tapis. La posture de parentalité en altérité se veut une sorte d’application du discours de la méthode de Descartes, certes bien loin de la qualité du texte initial mais en suivant son enseignement pour le transposer simplement à un domaine important, celui de la place de l’homme et de la femme, la place de l’humain, dans la société actuelle.

La société actuelle, c’est au sens large qu’il faut l’entendre, la société ne peut se résumer à un état, notre société est délimitée par les frontières atmosphériques, un jour peut-être, cette société aura un écho lointain, sur mars si l’on en croit les tentatives actuelles…

Je vous propose de me suivre au fil d’un plan chronologique, enfants, parents, le reste du monde.

La #PPA avec :

  • Son enfant
  • L’autre parent
  • Les autres acteurs

La #PPA avec son enfant sera appréhendée en fonction de l’âge de l’enfant, de la naissance à la mort, la #PPA avec l’autre parent (ou les autres) sera analysée en fonction de la situation, la #PPA avec les autres acteurs envisagera les rapports du parent avec tous les acteurs qui interviennent auprès des enfants. Enfin, toutes ces questions ne peuvent que déboucher sur une seule, comment prendre sa place dans la société, non pas seulement en tant que parent, car la parentalité n’est pas le seul mode d’existence, mais en tant qu’humain, quelle est sa place, et comment prendre sa place, en altérité…

Quelques mots sur l’altérité :

L’altérité (Lascoux, 2001), dont l’antonyme est adversité, est une conception de sa relation aux informations, dans un projet relationnel.

L’altérité a été imaginée et développée par Jean-Louis Lascoux, président de l’Ecole Professionnelle de la Médiation et de la Négociation[1], auteur de livres sur la qualité relationnelle et l’altérité.

Cette altérité a été développée au départ pour concevoir un mode d’intervention auprès des personnes dont le projet relationnel en reconnaissant leurs volontés de bien faire les choses pour soi-même (Lascoux, 2001), en reconnaissant la légitimité du point de vue (Lascoux, 2001) de chacun et la possibilité que nous avons tous d’être maladroits (Lascoux, 2001) parce qu’on ne trouve pas une autre modalité de relation.

Cette altérité représente une liberté individuelle de faire des choix éclairés dans tous les contextes.

[1] L’EPMN forme les médiateurs professionnels à la résolution de conflit mais elle forme aussi toute personne voulant améliorer ses compétences relationnelles (pour soi, sa vie professionnelle, sa vie publique, son entreprise, sa vie familiale, ses relations à l’autre et à soi-même, etc)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *