Se questionner sur la place de chacun, c’est sortir de la caverne.

IMG_0009.JPG

La place de chaque humain est elle déterminée par la nature, cette question première détermine les réponses que l’on peut trouver.

Si la place de chacun n’est pas déterminée par la nature vous venez déjà de sortir de la première caverne.

En sortant de cette caverne vous vous apercevez que si chaque humain se construit sa place, les différences que l’on fait entre femmes et hommes ne tiennent plus. Seule la différence due au corps et donc aux organes sexuels demeurre.

Cette différence structurelle ne détermine la place ou les actions, seule la procréation garde une réalité féminine.

Vous sortez de la caverne et entrez dans le monde libre, celui dans lequel vous pouvez construire votre place en fonction de vos capacités, vos envies, votre imagination.

Bienvenue dans un monde où votre humanité est unique, où votre individualité fait l’universalité de l’humain.

La caverne, c’est l’allégorie de la caverne de Platon.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *