Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/spip/config/ecran_securite.php on line 283
Il veut revoir ses trois enfants : Didier, père sans famille - Association [Les Papas = Les Mamans]

Il veut revoir ses trois enfants : Didier, père sans famille

lundi 16 juin 2008
par Loïc BRUNET
popularité : 4%

NDLR LPLM : Encore un exemple des effets d’un des fléaux de notre société, semble t-il non pris en charge par les politiques à hauteur des dégâts causés : "les accusations mensongères d’abus sexuels lors des séparations parentales", qui provoquent la rupture des liens enfants-parent et qui ne sont pas sans conséquences, notamment, sur la construction identitaire et psychologique des enfants, et donc sur leur avenir.

« Aujourd’hui, c’est la fête des pères, mais je ne recevrai même pas un coup de fil. » À 38 ans, Didier fait partie de ces pères de famille, de plus en plus nombreux à refuser de ne plus voir leurs enfants à la suite d’un divorce. Séparé de son épouse en 2003, divorcé depuis 2007, Didier n’a à peine partagé qu’une petite centaine de jours avec ses enfants âgés de 6, 8 et 10 ans au cours des cinq dernières années. Il a en revanche obtenu gain de cause à plusieurs reprises devant le tribunal face à son ancienne compagne qui l’ accuse régulièrement d’attouchements sexuels et de mauvais traitements sur les enfants.

Le 27 juin prochain, le tribunal correctionnel de Rodez jugera la plainte en diffamation déposée par ce père désespéré pour tenter de rétablir son honneur bafoué et d’obtenir, à terme, la garde de ses enfants. Hier matin, Didier qui a vécu longtemps à Toulouse avant d’être muté à Dakar au Sénégal, avait donné rendez-vous à la presse pour crier son désarroi.

Car, en dépit des sommes considérables dépensées en frais de justice et de jugements qui lui sont régulièrement favorables, Didier ne dispose que de très peu de moyens légaux, pour retrouver des enfants domiciliés en Loire-Atlantique. Car les enfants quittés il y a cinq ans grandissent et finissent pas s’éloigner de ce père absent dont ils sont délibérément coupés. « J’en suis à ma cinquième année de non-paternité. Je n’en peux plus, j’ai même écrit au président de la République car il faut avoir conscience que la société évolue et qu’une énorme injustice est faite aux pères divorcés. »

Source : http://www.ladepeche.fr


Top Articles