Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/spip/config/ecran_securite.php on line 283
L'inceste en débat à l'Assemblée, 20minutes.fr, 28 01 09 - Association [Les Papas = Les Mamans]

L’inceste en débat à l’Assemblée, 20minutes.fr, 28 01 09

mercredi 28 janvier 2009
par Jérôme MESSINGUIRAL
popularité : 4%

La députée Marie-Louise Fort présente un rapport devant le Parlement pour la mise en place d’un cadre pénal plus précis...

NDLR de LPLM : l’inceste fait parti des maltraitances que subissent les enfants tous les jours en France, ce phénomène touchent 3% des enfants français selon un sondage réalisé avec l’association AIVI par l’IPSOS avec le soutien de AXA atout coeur les 17 et 18 janvier 2009 auprès de 931 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

« Il faut casser le tabou », martèle la députée UMP Marie-Louise Fort. Chargée par le groupe UMP d’une mission sur l’inceste, elle présente ce mercredi, à l’Assemblée, des pistes pour « mieux prévenir et mieux sanctionner l’inceste ». Parmi ses propositions, la députée demande l’inscription de l’inceste dans le code pénal. « Il est nécessaire pour que les victimes puissent se reconstruire, qu’il y ait un qualificatif spécifique à l’inceste dans le code pénal », explique-t-elle à 20minutes.fr

Un non-dit qui fait des dégâts considérables

Dans le rapport qu’elle a rédigé, Marie-Louise Fort rappelle que la législation actuelle ne réprime pas l’inceste et les agressions sexuelles incestueuses en tant que telles. En effet, les actes incestueux sont aujourd’hui « considérés dans un tout que sont les viols d’une part et les autres agressions sexuelles d’autre part. »

Pour constituer le rapport, la députée a donc travaillé en collaboration avec des psychologues, des éducateurs mais surtout avec des victimes dont elle a recueilli les témoignages. « Ce qui m’a le plus choqué dans leurs paroles, c’est la honte que peuvent ressentir certaines, confie Marie-Louise Fort. Et c’est pour cette raison qu’il faut combattre ces non-dits qui causent des dégâts considérables chez la victime et son entourage », afin de montrer que « l’enfant n’a pas à avoir honte de ce qui lui arrive. »

Sensibiliser tous les professionnels en contact avec la famille

La députée UMP se dit convaincue de la nécessité d’une action tant sur le plan pénal et judiciaire que dans l’éducation nationale, le monde de la santé et de l’action sociale. Un vaste chantier. Les solutions prévues dans le rapport souhaitent, « répondre à deux interrogations majeures et parallèles : comment lutter contre l’inceste et comment mieux accompagner les victimes et faciliter leur résilience ? »

« Qu’il s’agisse de l’équipe du 119, (le numéro pour les enfants en danger), des éducateurs, des instituteurs, il faut que chaque personne en contact avec la famille soit dans la capacité d’identifier le risque » d’inceste, souligne Marie-Louise Fort. « La famille est l’une des bases de notre société, il n’existe aucune circonstance atténuante pour ce type d’agissements. » Maud Descamps avec agence



Source 20minutes.fr

Visualiser le sondage en cliquant sur l’icone PDF ci dessous


Documents joints

Les Français face à l'inceste janvier 2009
Les Français face à l'inceste janvier 2009

Top Articles